Décrypter le risque routier, un enjeu majeur

Lorsque les entreprises et les collectivités souhaitent entreprendre une démarche de prévention, la première étape – indispensable – consiste à évaluer le risque routier. Pas seulement parce que c’est une obligation légale. C’est le point de départ d’un processus à dérouler pas à pas. Recenser les déplacements, faire le point sur la sinistralité, identifier les facteurs de risque… Une série d’étapes sont nécessaires pour parvenir à l’objectif final : mettre en place un plan d’actions efficace.

Conducteur en mission professionnelle

Dans son guide Le risque routier en mission, l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité) détaille fiche par fiche la méthode à mettre en œuvre pour réussir à prévenir du mieux possible le risque routier.
L’enjeu est de taille. Les accidents de mission s’avèrent potentiellement graves et leurs répercussions sur l’organisation de l’entreprise ou de la collectivité sont généralement importantes (absentéisme, coûts…). En 2017, les accidents routiers de travail ont augmenté (5%), tout comme les accidents survenant sur le trajet domicile-travail (6%), et les incapacités permanentes qui en résultant sont elles aussi à la hausse (3%) par rapport à l’année précédente.

Consulter le guide Le risque routier en mission