Huit recommandations pour une route plus sûre.

 

En juillet dernier, le CNSR (Conseil National Sécurité Routière) s’est réuni en présence du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, afin de trancher sur des recommandations ayant pour objectif de lutter encore plus efficacement et durablement contre l’insécurité routière.

À l’issue de ce conseil, huit nouvelles recommandations ont été retenues. Parmi elles ;

  • La lutte contre la circulation à contresens sur les routes à chaussées séparées

En effet très accidentogène, la circulation à contresens sur autoroutes et voies express à chaussées séparées est à l’origine de plusieurs morts par an.  Le CNSR propose des mesures concrètes de prévention comme par exemple la mise en place de signalisations spécifiques (panneaux sur fond jaune, marquage horizontal…), ou encore la généralisation de messages d’alerte et de prévention, diffusés sur les panneaux à affichage variable.

  • La création d’un observatoire des modes de déplacement doux

Vélos, trottinettes ou tout simplement être piéton sont des moyens de déplacement dits « doux » car moins polluants. Ils sont de plus en plus utilisés en agglomération et milieux urbains. Pour mieux protéger ces usagers, il est nécessaire de quantifier cette progression et d’en mesurer les effets. Pour cela est créé un observatoire permettant à terme de mettre en place une méthodologie d’observation pour jauger l’exacte ampleur de ces modes de déplacement et identifier les nouvelles vulnérabilités.

  • L’implication des constructeurs dans l’information et la formation à l’utilisation des aides à la conduite

De plus en en plus de véhicules sont équipés de dispositifs d’aide à la conduite (ADAS). Il semble donc essentiel d’agir en faveur d’un emploi correct et d’une meilleure connaissance de ces derniers par les conducteurs.

Pour ce faire, la proposition d’inciter les constructeurs à s’engager dans le financement et la diffusion de tutoriels est lancée. Ces tutos seraient à disposition des conducteurs sur une plateforme officielle dédiée.

  • Préserver la mobilité et la conduite des seniors

Cette recommandation propose d’identifier des voies pour préserver au mieux la mobilité des seniors et notamment leur capacité de conduire. Elle promeut le repérage des situations à risque, les auto-évaluations, les bilans de compétences et les remises à niveau des connaissances.

Les autres recommandations :

  • Sensibiliser au risque routier professionnel les personnels entrant dans l’entreprise
  • Définir un cadre d’évaluation pour les expérimentations de véhicules à délégation de conduite (dits autonomes) sur les voies ouvertes à la circulation
  • Améliorer la protection des cyclistes
  • Former aux gestes qui sauvent sur la route

Pour en savoir plus, cliquez ici.