Un plan contre le risque routier professionnel

La première cause de mortalité au travail se trouve sur son chemin


Passer sa vie au travail

En France, en 2019, 406 décès ont eu lieu sur la route du travail ou en mission, et 356 en 2020. Dans la totalité des accidents, ceux liés au travail constituent environ 15% de la mortalité routière.

Lorsqu’un accident intervient au travail, il représente un vrai problème pour les entreprises en matière d’organisation, et de climat social au travail.

Néanmoins, la prévention est encore trop négligée par les entreprises. Pourtant, au vu des chiffres, les interventions de sensibilisation devraient être une priorité pour les salariés.

Malheureusement cette négligence s’explique par le manque de considération des trajets “hors mission”, qui passent pour des déplacements personnels.

C’est dans ce cadre que l’Etat a pris la décision de mener une action pour renforcer la sécurité sur la route du travail. En effet, d’après le site du gouvernement “Le risque routier professionnel est identifié comme un des risques prioritaires du quatrième plan santé au travail 2021-2025 et comme une priorité de la politique de la sécurité routière pour la période 2018-2022.”

Plus de prévention

La prévention au travail mérite plus de préoccupation de la part des entreprises. En effet, les risques d’accident augmentent selon la fréquence de conduite et le temps de conduite quotidien.

Que ce soit en aménageant de nouvelles options de déplacement ou en menant des actions de prévention, le sujet de la mortalité routière au travail est incontournable dans la vie de l’entreprise.